L'entrée de la maison de Bilbon Sacquet.
Accessibilité Destinations Ile du Nord Nouvelle-Zélande

Hobbiton, sur les traces de Bilbon et Frodon Sacquet

Par on 13 août 2016

Au début du mois d’août nous avons passé une semaine dans une famille kiwi dans la petite ville de Matatata. Il y a encore quelques années, cette commune de 7600 habitants bénéficiait du calme de la campagne néo-zélandaise, l’agriculture laitière rythmant les journées et les saisons. Aujourd’hui, Matamata est une ville touristique car on peut visiter Hobbiton, un des lieux de tournage des trilogies du Seigneur des anneaux et du Hobbit.

Bienvenue dans la contrée.

Bienvenue dans la contrée.

En 1998, Peter Jackson cherchait un endroit qui pourrait convenir pour filmer les scènes se passant dans la contrée. Il décide donc de survoler son pays natal pour trouver la perle rare. Et c’est tout près de Matamata, dans la ferme de la famille Alexander, que le cinéaste décide d’établir Hobbiton. Les Alexander ayant accepté que leurs terres soient exploitées pour les besoins des films, la construction débute en mars 1999.  A la fin du tournage de la trilogie du seigneur des anneaux les lieux sont détruits mais lorsque Peter Jackson décide de réaliser Le Hobbit il faut reconstruire les décors. Mais cette fois tout restera en place pour ensuite permettre une exploitation touristique des lieux.  La reconstruction qui commença en 2009 a duré environ deux ans.

L’occasion est trop belle pour la laisser filer ! Nous voulons découvrir la terre du milieu. Avant de réserver nous appelons pour savoir si la visite est accessible en fauteuil roulant. Réponse : pas de soucis à se faire, une voiture de golf sera mise à ma disposition !

Nous voilà donc à Hobbiton ! Ici c’est comme on peut le voir dans les films : la contrée respire la tranquillité et la bonhomie. Une vraie petite ville de hobbits ! Tout est vraiment mignon ! Tout est fait pour que l’on se sente en immersion dans les films. On retrouve 40 maisons d’hobbits, le petit pont, le potager, les petits vêtements qui « sèchent » sur les fils à linge… Tout y est ! Il y a même de la fumée qui sort des cheminées !

Entrée réservée aux pieds poilus !

Entrée réservée aux pieds poilus !

Nous nous projetons facilement dans la vie de ces petits gens. Devant chaque maison il ya de nombreux objets qui nous permettent de devenir la profession du hobbit habitant là. Matériel de pêche, de cuisine ou de poterie : à chaque maison sa profession. Le guide nous explique que le signe distinctif de richesse chez les hobbits est l’emplacement de la maison. Plus elle est en hauteur dans le village, plus le propriétaire est fortuné. Un peu comme dans la vraie vie ! Celle de Bilbon Sacquet se trouve donc au point culminant d’Hobbiton.

Bilbon Sacquet, La contrée, Terre du milieu.

Bilbon Sacquet, La contrée, Terre du milieu.

Les maisons ont été construites volontairement de différentes tailles pour pouvoir donner des impressions de grandeur ou de petitesse selon les scènes filmées. Ainsi Ian McKellen, incarnant le personnage de Gandalf, était souvent filmé devant de petites maisons car son personnage de magicien est bien plus grand qu’un hobbit. Vous vous souvenez d’ailleurs de la scène où cet acteur se cogne la tête contre l’entrée de la maison de Bilbon Sacquet ? Et bien, cette partie de la scène n’était pas scriptée, il s’agit d’un accident qui a été conservé au montage.

Voila, on est propriétaire en Nouvelle-Zélande !

Voila, on est propriétaire en Nouvelle-Zélande !

Autre anecdote sympa à propos de la maison de Bilbon ? Juste au dessus de la maison il y a ce bel arbre qui domine Bag End. Lors de la première construction de la contrée, en 1998, Peter Jackson avait fait couper un arbre à un autre endroit de Matamata pour le replanter ici. Pour la reconstruction, il fallait trouver un arbre ressemblant mais qui avait l’air plus jeune car l’histoire du Hobbit se passe avant celle du Seigneur des anneaux. Peter Jackson a donc décidé qu’il fallait bâtir un arbre complètement artificiel. L’arbre est donc un faux, composé d’acier et de silicon. Le réalisateur avait même fait importer 200000 feuilles en plastique de Taiwan pour, ensuite, les faire fixer à l’arbre une par une. J’ai beaucoup aimé que le guide raconte ces anecdotes pendant la visite. Se balader dans ces lieux est vraiment sympa et avoir ces détails est un plus qui nous a permit d’imaginer plus facilement les conditions de tournage. Il y a de nombreuses autres petites histoires mais je vous laisse le plaisir de venir les découvrir par vous même !

Fake !

Fake !

Avant de rejoindre le monde des humains, nous nous arrêtons au « Green Dragon », la taverne des hobbits. Et oui quoi de mieux que de boire une bonne bière préparée spécialement pour les petits poilus de la contrée à 10h30 du matin ? La décoration est vraiment sympa, je me projette facilement dans les scènes de la deuxième trilogie. Ça manque juste de quelques nains pour mettre l’ambiance !

Une p'tite bière à Green Dragon ça vous tente ?

Une p’tite bière à Green Dragon ça vous tente ?

Voilà c’est déjà fini. C’était bien agréable de se balader dans ces décors en imaginant la charrette de Gandalf juste devant vous ou encore avec le souvenir de l’image de Bilbon fumant sa pipe…  C’est malin, maintenant j’ai envie de re-regarder les films et je n’ai pas pu m’empêcher d’écouter la bande originale en rédigeant cet article !

Concernant l’accessibilité : aucun problème. Comme cela avait été convenu par téléphone, j’ai fait la visite guidée dans une voiture de golf avec mon propre accompagnateur qui me racontait exactement les mêmes choses que le guide du groupe. En plus, comme ça, j’ai pu poser toutes les questions que je voulais. Par contre, il ne faut pas oublier de réserver à l’avance et de prévenir si vous êtes en situation d’handicap car il y a vraiment beaucoup de monde qui va à Hobbiton et il semblerait qu’il n’y a qu’une seule voiture de golf.

Sauron is coming... Fuyons !

Sauron is coming… Fuyons !

 

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET
1 Commentaire
  1. Répondre

    Patricia LOAEC

    27 septembre 2016

    Coucoo on aime avoir de vos nouvelles et voir les magnifiques endroits que vous visitez bravo aurelie pour tout ce que tu essaies et que tu nous fais decouvrir bisous bisous plein de tendresse de nous cinq

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.