Destinations Ile du Nord Nouvelle-Zélande

Un dimanche parfait sur la route de Cape Palliser

Par on 15 septembre 2016

Etant à Wellington en ce moment, nous avons profité d’un jour ensoleillé pour parcourir la « scenic road » vers Cape Palliser qui est réputée pour être l’une des plus belles de l’île du nord. C’est parti pour 140km et 2 heures de route !

Après être sortis de la capitale, nous traversons des massifs montagneux et les lacets se succèdent. Ces reliefs sont tellement beaux ! La route est à flanc de montagne ce qui nous permet de voir les forêts et vallées en contrebas. Une fois ces massifs traversés, nous devons contourner le lac Wairapapa. C’est la partie la moins intéressante du trajet.

La matinée s’est déjà écoulée alors nous décidons de faire un petit détour pour allez pique-niquer à Lake Ferry, un petit village en bord de plage. Nous sommes agréablement surpris : pour la première fois nous apercevons au loin les sommets enneigés de l’île du sud ! Nous garons la voiture sur les dunes et mangeons, dans le coffre, face à cette superbe vue. Les morceaux de bois présents sur cette plage de sable noir lui donnent un aspect sauvage et un cachet typique des plages de Nouvelle-Zélande.

On ne croirait qu'il faut plusieurs heures pour aller sur l'ile du sud !

On ne croirait pas qu’il faut plusieurs heures pour aller sur l’île du sud !

Il y a beaucoup de locaux autour de nous. Beaucoup profitent de leur dimanche pour venir pêcher, d’autres pour faire du quad sur le sable et quelques malheureux, un peu trop aventureux, essaient d’extirper leur voiture qui s’est enlisée plus loin sur la plage.

Un cadre parfait pour un pique-nique !

Un cadre parfait pour un pique-nique !

Après cette pause bien agréable nous reprenons la route en direction de Cape Palliser. Cette partie du trajet est magnifique. Pendant une trentaine de kilomètres la route longe la côte et ses récifs. Des rochers aiguisés se dressent fièrement au milieu de ces eaux aux couleurs turquoises. Les paysages montagneux, encadrant l’autre flanc de la route, viennent sublimer le panorama.

Le rocher sur ce sommet acéré va t-il tombé ?

Le rocher sur ce sommet acéré va t-il tomber ?

La route se transforme peu à peu en chaussée sans revêtement et, quelques kilomètres plus tard, nous arrivons à Cape Palliser. C’est le point le plus au sud de l’île du nord. Les jours de beaux temps on peut y observer les versants accidentés des montagnes de l’île du sud. Aujourd’hui nous avons cette chance. Sa situation géographique en a fait un endroit tout trouvé pour y ériger un phare. Celui-ci trône fièrement, depuis le 27 octobre 1897, à une altitude de 78 mètres au dessus du niveau de la mer. La tour en elle même mesure 18 mètres de hauteur. Mais pour se mesurer à lui il faudra avoir gravi 261 marches. Mon parcours s’arrête donc au pied de celui-ci, près de la maison du gardien qui n’abrite plus personne depuis l’automatisation complète du phare en 1986.

Ce phare projette un rayon lumineux visible jusqu'à 48 kilomètres.

Ce phare projette un rayon lumineux visible jusqu’à 48 kilomètres.

Après un petit moment à flâner sur la plage, nous repartons en direction de Wellington. Cinq minutes plus tard nous voilà arrêtés sur le bord de la route. Une quinzaine de phoques se trouvent là, sur les rochers de la plage, à se prélasser tranquillement au soleil ! Peu à peu nous avançons vers eux. Ils ne semblent pas perturbés par notre présence. Nous approchons jusqu’à environ 3 mètres et restons une demie-heure à les observer et à les écouter bêler de temps en temps.

Tu veux ma photo ?

Tu veux ma photo ?

C’est donc avec nos têtes remplies de ces belles images que nous reprenons notre route vers la capitale.

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.

Où suis-je ?

Click to open a larger map