Accessibilité Destinations Ile du Nord Nouvelle-Zélande

New Plymouth et le majestueux mont Taranaki

Par on 25 octobre 2016

Le week-end dernier je suis allée visiter la ville de New Plymouth située sur la côte ouest de l’ile du nord. Cette ville de 53400 habitants est surtout connue pour sa proximité avec le mont Taranaki et la Highway 45, route à spots pour les surfeurs. Le mont Taranaki, également appelé mont Egmont, domine toute la région du haut de ses 2518 mètres. Une vraie beauté ! Une fois que votre regard s’est posé sur ce cône volcanique il est difficile de s’en détacher. Voir ce mont si impressionnant m’a rappelé à quel point l’Homme est petit et à quel point la nature est puissante. Mais ce week-end, heureusement pour moi, le mont est resté bien calme malgré que les scientifiques disent qu’une reprise de l’activité volcanique peut avoir lieu à tout moment, la dernière éruption ayant lieu il y a environ 250 ans.

La ville de New Plymouth

La ville de New Plymouth, en elle-même, n’a pas vraiment de charme. C’est juste une ville de taille moyenne avec de grandes rues qui peinent à se remplir. Nous avons voulu regarder le match des All Blacks samedi soir dans un pub : les rues étaient quasiment désertes. Du coup, à défaut d’ambiance, nous sommes rentrés tous penauds à notre couchsurfing. Côté accessibilité, le centre-ville est relativement plat et les trottoirs sont bien aménagés. La plupart des commerces semblent accessibles. Néanmoins si New Plymouth n’est pas une ville animée, elle reste une ville agréable à visiter durant les beaux jours. Je vous conseille d’aller faire un tour au Pukekura Park et d’aller vous balader sur la Coastal Walkway.

Le parc Pukekura offre une jolie promenade. C’est un peu comme marcher au milieu du bush et de ses fougères, à la différence près que tout est adapté. Les chemins sont facilement praticables en fauteuil roulant et il y a même des sanitaires adaptés. Ma seule déception a été la partie japonaise. Je ne me suis même pas rendue compte que j’y étais avant d’apercevoir un torii ! Certes il y a quelques espèces d’arbres japonaises mais leur présence n’est pas flagrante.

Le bush avec un petit lac en prime !

Le bush avec un petit lac en prime !

Heureusement le zoo gratuit du parc compense cette petite déception. Il est petit mais sympa. En tous cas moi qui suis gaga des cochons d’Inde ça m’a permis d’en voir sans qu’ils soient tous entassés dans des petites cages en verre dans une animalerie. Il y a aussi un cacaotoès, des cochons, des oiseaux, des petits reptiles et des petits singes.

Trop mignon !

Trop mignon !

La coastal walkway vaut aussi de s’y attarder. Cette marche fait au total 12km mais il est parfaitement possible de n’en faire qu’une partie. Elle est bordée par le littoral sur toute sa longueur et par une voie ferrée sur la première partie (Ngamotu Beach to Kawaroa Beach). Il faut donc traverser les rails quelques fois mais en contrepartie il est possible d’admirer le sommet du mont Taraniki. On peut aussi voir des petites criques de sable noir ainsi que le Paritutu Rock et les Sugar Loaf Islands, des petites formations volcaniques émergent de la mer.  Nous avons aussi découvert un peu plus loin le Wind Wand, une sculpture un peu bizarre qui ressemble à une énorme perche rouge de 48 mètres de haut ! Si vous avez le courage de faire quelques kilomètres de plus vous pourrez aussi voir le Te Rewa Rewa Bridge, célèbre pour son architecture surprenante et son alignement parfait sur le mont Taranaki. Il est aussi possible de s’y rendre en voiture.

Te Rewa Rewa Bridge

Te Rewa Rewa Bridge.

La Coastal walkway est globalement une balade accessible en fauteuil roulant. En dehors des voies ferrées à traverser je n’ai noté qu’un seul obstacle. Juste après Breakwater Bay, après le centre aquatique, il y a une montée assez raide pendant laquelle il faut monter et descendre des trottoirs dont les bateaux d’accès sont difficiles à passer. Personnellement j’ai préféré demander de l’aide à Franck pour être sûre de ne pas me louper !

Le mont Taranaki

Il y a trois points d’accès pour se rendre sur le mont Taranaki et rejoindre les différentes walks : North Egmont, East Egmont et Dawson Falls. Il y a des centres d’information du Department of Conservation à North Egmont et à Dawson Falls. Après avoir feuilleté quelques dépliants sur les différentes randonnées à faire nous avons opté pour Dawson Falls. Nous voulions faire la Wilkies Pool Loop Track qui est censée être accessible pour une personne en fauteuil roulant avec l’aide d’une autre personne. En réalité ce n’est pas vraiment accessible. Dès le départ il y a deux petites marches à franchir avant même d’être sur le chemin de la walk. Le sol est recouvert d’un espèce de quadrillage qui est censé faciliter la promenade en fauteuil roulant mais qui génère beaucoup de vibrations. Il est donc difficile de progresser, d’autant plus que ça monte bien. La meilleure solution semble être d’avancer sur les roues arrières avec l’aide d’une autre personne. C’est ce que nous avons fait pendant environ 200 mètres avant d’être stoppés. A cet endroit le chemin se sépare en deux avec la partie censément accessible sur la gauche et celle non accessible sur la droite. Et comme en ce moment la voie de gauche est fermée car il y a des travaux nous avons fait demi-tour.

Demi-tour !

Demi-tour !

Du coup nous avons décidé de faire la Dawson Falls Power Station Walk. Cette courte marche de cinq minutes amène à un petit centre de production de courant et est censée être accessible en fauteuil roulant. Là encore c’est difficilement le cas. Le chemin est court mais en pente et le sol est recouvert de graviers. Il n’y a pas de trop de regrets à avoir car il n’y a pas grand chose à voir : c’est juste une petite maison avec quelques machines dedans et une petite rivière à la sortie.

Malgré ces désillusions je pense que c’est quand même bien d’aller sur le mont Taranaki ne serait-ce que parce que la route pour y aller est très sympa et qu’une fois sur le mont vous pourrez apercevoir le parc national du Tongariro. Je n’ai pas eu le temps d’aller tester mais apparemment il y a une marche accessible en fauteuil roulant et sans accompagnateur à East Egmont : la Potaema Track. Bon c’est sûr qu’après les déconvenues de Dawson Falls on a le droit d’en douter mais les photos des documentations me mettent assez en confiance.

Alors si vous décidez d’aller sur le mont Taranaki surtout prenez le temps de vous arrêter au lac Mangamahoe qui se situe à mi-route entre New Plymouth et le mont. Nous nous y sommes arrêtés pour pique-niquer et on a vraiment pas regretté. La vue est incroyable ! Le mont se dresse fièrement au dessus du lac et des forêts de pins. Et en bonus, vous pourrez manger entourés de canards et observer les cygnes noirs sur le lac.

Le mont Taranaki dans toute sa splendeur.

Le mont Taranaki dans toute sa splendeur.

 

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.

Où suis-je ?

Click to open a larger map