Destinations Handicap Nouvelle-Zélande Sport

J’ai échangé mon fauteuil roulant contre un cheval !

Par on 31 octobre 2016

Comme beaucoup d’enfants, quand j’étais petite j’ai voulu tester beaucoup de loisirs. Pendant un certain temps j’ai voulu faire de l’équitation. Comme c’est un loisir assez cher et que je faisais déjà de la danse moderne-jazz, j’ai continué à pratiquer ce sport qui me passionnait et j’ai mis de côté ma curiosité pour l’équitation. Cette envie refaisait surface de temps en temps mais l’handicap avait son son apparition et la maladie progressait donc j’avais fini par abandonner l’idée de monter à cheval car je pensais ne pas en être capable. Je n’ai déjà pas beaucoup d’équilibre debout alors je ne voyais pas comment je pouvais réussir à chevaucher cet animal et à me maintenir en équilibre sur lui tout en le dirigeant.

Puis j’ai rencontré Anne lors de notre premier helpX. Elle est passionnée d’équitation et m’a donc rapidement demandé si ça m’intéresserait de monter à cheval. D’abord j’ai été surprise par sa question puis elle m’a expliqué qu’elle ne voyait pas pourquoi je n’y arriverai pas et qu’elle connait des personnes dans un centre équestre qui ont l’habitude de travailler avec des personnes handicapées. Ça n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde ! Finalement j’allais peut-être pouvoir faire du cheval. Alors on a appelé Lorraine, la personne qui s’occupe de ça au centre équestre de Whakatane, et elle nous a proposé de venir le lendemain pour faire une balade gratuitement. J’étais toute impatiente !

Le lendemain direction Whakatane. Anne m’a prêté tous les équipements nécessaires, je suis prête. Je rencontre Lorraine. Une personne vraiment gentille. Elle prend le temps de bien tout m’expliquer. Le plus important est d’accepter de laisser son corps suivre les mouvements du cheval.

Lorraine, petit bout de femme mais grande générosité.

Lorraine, petit bout de femme mais grande générosité.

Anne et Lorraine m’ont ensuite aidée à monter sur le cheval. Je suis d’abord montée sur une sorte d’estrade qui permet d’être à hauteur du cheval pour pouvoir s’installer dessus plus facilement. Accéder à l’estrade a été facile grâce à la présence d’une rampe d’accès. Une fois là, Anne et Lorraine m’ont aidée à bouger mes jambes pour les positionner correctement de chaque côté du cheval.

Allez encore un petit effort et on y va !

Allez encore un petit effort et on y va !

Au début je suis impressionnée et un peu stressée. C’est un animal assez imposant et puissant quand même ! Et puis j’ai quand même un peu peur de pas tenir en équilibre. Du coup mon corps est un peu rigide au départ mais , peu à peu, je prends confiance et mes muscles se décontractent. La balade devient vraiment agréable. Lorraine me montre quelques exercices pour les débutants et me laisse tenir les rênes.

J’ai du me balader pendant environ 45 minutes mais je n’ai pas vu le temps passer.  Un vrai moment de bonheur. J’étais heureuse et émue. Comme ça fait du bien de retrouver confiance en soi. Une fois de plus je me rends compte que bien souvent nous sommes notre propre limite. Je ne pensais pas en être capable et finalement j’ai passé un super moment. Et en bonus ça m’a fait mes étirements hebdomadaires des adducteurs !

Ça me donne envie d'en refaire !

Ça me donne envie d’en refaire !

En Nouvelle-Zélande il existe pas mal de structures essayant d’améliorer la vie des personnes handicapées. Pour ce qui a trait à l’équitation il faut se rapprocher de « New Zealand Riding for the disabled » . Le but de cette association est de permettre à n’importe quelle personne en situation de handicap, physique ou mental, de profiter des joies de l’équitation en toute sécurité, voire même d’en tirer des bienfaits thérapeutiques. En effet faire de l’équitation peut être un moyen d’aider à stimuler les nerfs, étirer les muscles, travailler l’équilibre, la coordination ou encore d’améliorer ses capacités sociales ou de régler ses problèmes de concentration et de confiance en soi. Voila plein de bonnes raisons de tester !

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET
1 Commentaire
  1. Répondre

    LN

    1 novembre 2016

    aaah l’équithérapie ! C’est génial, einh ?
    Je suis heureuse que tu aies pu vivre ton rêve d’enfance et encore faire sauter une limite, posée par toi-même et par le handicap.
    C’est qui le patrooooooooooon ??!! He he !!
    Je penserai encore plus à toi demain quand j’irai au centre, tiens 😉

    biiz

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.

Où suis-je ?

Click to open a larger map