Accessibilité Destinations Food Ile du Sud Nouvelle-Zélande

Queenstown, ville des superlatifs

Par on 10 février 2017

Queenstown, nichée au bord du lac Wakatipu et entourée par les montagnes « Remarkables » qui portent bien leur nom, semble tout avoir de la ville saisonnière parfaite. Elle n’est pas très grande mais vous n’y manquerez pas d’occupation. Enclavée au bord d’un lac, cette ville me fait penser à Annecy sauf que tout y est « plus » ! Un plus grand lac, des montagnes plus dramatiques, des activités plus sensationnelles, un plus grand nombre de commerces… Queenstown est une reine des superlatifs située au centre de l’ile du sud. Néanmoins j’ai trouvé qu’il manque à cette ville une chose dont Annecy ne manque pas. Et je ne parle pas d’un bon restaurant savoyard même si j’avoue que j’en ai l’eau à la bouche rien que d’en parler. Queenstown ce qui lui manque c’est un peu de charme, de caractère. Allez je vous amène à la découverte de cette ville qui, même si elle manque un peu de cachet pour moi, reste absolument magnifique. Promis rien que pour le coucher de soleil ça vaut le déplacement !

Convaincus ?

Convaincus ?

 

Queenstown, ville des sensations fortes

Vous êtes en manque d’une bonne décharge d’adrénaline ? Vous avez envie de vous faire peur ? Ne cherchez plus : Queenstown est la ville qu’il vous faut. Rafting, parapente, saut en parachute, saut à l’élastique, jet boat : il y a en a pour tous les goûts. Que vous soyez une vraie tête brûlée sans aucune peur ou que vous soyez plus en mode courageux mais pas téméraire, pas de soucis vous trouverez une activité qui vous conviendra. Pour les personnes qui n’aiment pas trop les sensations fortes il est toujours possible de faire de la luge (en été comme en hiver), du ski ou du canoë.

Pour ma part j’avais opté pour un tour en jet boat le lendemain de notre arrivée, après une bonne nuit de sommeil. La nature en a décidé autrement puisque, pendant cette nuit, a eu lieu un important séisme. Le fameux tremblement de terre de magnitude 7, 8 du 14 novembre 2016 qui aura eu pour conséquence d’isoler la ville de Kaikoura. A Queenstown nous étions à plus de 500 kilomètres à vol d’oiseau de l’épicentre. Je n’ai donc que faiblement ressenti la secousse et cela n’a pas réveillé Franck et Dimitri qui dormaient. Malgré tout, comme ce tremblement de terre m’avait semblé un peu plus long que d’habitude, j’ai jeté un rapide coup d’oeil sur le site internet Geonet recensant l’activité sismique néozélandaise. A ce moment là je me suis rendu compte de l’ampleur de ce séisme. Apparemment à Wellington, où je vis, ça a pas mal remué…  Je contacte les colocs pour savoir si tout va bien. Bonne nouvelle : tout le monde va bien. Au final seulement quelques dégâts matériels : la télévision et un verre de cassés,  la chaudière et la machine à laver qui sont sorties un peu de leurs emplacements. Rien de trop méchant. Pendant ce temps là la nouvelle est déjà arrivée en France et nos familles s’inquiètent. Je les rassure et je vais dormir. Malheureusement, à Wellington,  mes colocataires ne pourront pas en faire de même en raison des nombreuses répliques qui ont eu lieu dans les heures et les jours qui ont suivis.

Revenons à nos moutons : après une courte nuit, des émotions fortes nous attendent ce matin à Queenstown ! En route pour un petit tour de jet boat pour se réveiller en douceur comme ça :

Les jet boats se trouvent à plusieurs mètres en contrebas du bâtiment d’accueil après avoir descendu des escaliers. Le personnel m’a donc proposé de me déposer près de l’embarcadère en y descendant dans un de leurs véhicules. Une fois équipée d’un gilet de sauvetage et d’une veste imperméable, je suis toute prête à embarquer. A savoir qu’il faut être en mesure de se transférer dans le jet boat car il est impossible d’y monter en fauteuil roulant. Et voilà c’est parti ! Une demi-heure à frôler les roches des gorges de la rivière et à faire des demi-tours à toute vitesse c’est vraiment fun ! On a bien ri et en plus le cadre est sympa. Rassurez-vous : il n’y a pas de quoi avoir peur ! Pour Dimitri c’était même juste une petite mise en bouche avant d’aller sauter à l’élastique ! C’est vraiment une expérience qui ne me tente pas du tout. J’avais plus peur pour lui que lui-même ! Il n’avait pas l’air trop stressé le garçon ! Ni une ni deux, il s’est élancé d’une traite !

Même pas peur !

Même pas peur !

Explorer Queenstown tranquillement

Queenstown a beau être l’endroit privilégié pour s’adonner aux sensations fortes, il y a quand même de quoi s’occuper pour ceux qui veulent découvrir la ville plus tranquillement. Il est possible de commencer, par exemple, par une promenade dans les jardins de Queenstown. Ceux-ci sont situés sur une sorte de péninsule entourée par le lac. Pour s’y balader plusieurs chemins sont possibles. Fauteuil roulant oblige, j’ai opté pour celui qui fait le tour de la péninsule en longeant le lac. En effet le chemin qui traverse le parc au milieu n’est pas accessible car il y a des marches. A part quelques bosses dans le bitume à cause des racines d’arbres, la balade se fait facilement car le sol est plat la plupart du temps. Il y a des bancs régulièrement pour se reposer ou tout simplement pour rester admirer le lac et les « Remarkables » !
Petit aperçu des "Remarkables".

Petit aperçu des « Remarkables ».

Les jardins sont aussi un bon endroit pour faire une pause pique-nique en observant les activités aquatiques sur le lac : jet boat, parapente, canoë ou croisière en bateau plus traditionnel.

Une petite baignade pour se rafraichir ?

Une petite baignade pour se rafraichir ?

Prendre la Gondola pour aller jusqu’au point de vue admirer la ville depuis les hauteurs est un incontournable de Queenstown. Malgré le prix élevé (NZ$33 aller-retour par adulte), je pense que ça vaut le coup d’y aller une fois. La vue est vraiment très belle et depuis cet endroit vous pourrez vous essayer à la luge, au saut à l’élastique ou au parapente. Pour les personnes handicapées il n’est pas possible de faire du parapente ici car il faut marcher un bon moment pour aller en tout en haut de la montagne pour décoller. Cependant vous pouvez faire appel à la société Makingtrax qui vous mettra en relation avec l’école de parapente de Queenstown qui a les équipements adaptés.

Queenstown au premier plan et les "Remarkables" en fond.

Queenstown au premier plan et les « Remarkables » en fond.

Si des places de stationnement réservées aux personnes handicapées se trouvent juste devant l’entrée, il est malheureusement potentiellement impossible de monter dans les nacelles avec son fauteuil roulant. Celles-ci sont trop petites. Pour vous donner une idée les dimensions de mon fauteuil sont 84 cm en profondeur et 60 cm en largeur et il ne rentre pas déplié dans une nacelle. Je me suis donc assise dans une et mon fauteuil roulant, une fois plié, a été mis dans la suivante. Les remontées ont donc été arrêtées le temps que je m’installe dans la nacelle et la personne en haut a été prévenue de mon arrivée afin de me réceptionner ainsi que mon fauteuil. Il y a deux fauteuils roulants de prêt pouvant entrer dépliés dans les nacelles qui sont mis à disposition sur demande. Une fois arrivé en haut vous récupérerez votre fauteuil roulant. Néanmoins il reste indispensable de pouvoir se transférer d’un fauteuil à l’autre. Tout le reste du site est accessible y compris les sanitaires.

Et voilà mon fauteuil qui arrive.

Et voilà mon fauteuil qui arrive.

 

Une ville pleine de bonnes adresses pour les gourmands !

Je ne sais pas pour vous mais moi je suis très gourmande ! J’adore tester de nouvelles adresses où je peux déguster une glace, siroter un apéro tranquillement ou engloutir un bon burger. Voilà quelques adresses que j’ai testées :
  • Devil Burger : 5/11 Church Street. Les burgers sont bons mais le steak haché n’est pas assez épais à mon goût. Le restaurant était bruyant le soir où nous y sommes allés. Il y avait beaucoup de monde et surtout il y avait un jeune homme complètement ivre qui faisait un boucan d’enfer. Il a même renversé de l’alcool sur d’autres clients. Cela a duré un bon moment avant qu’il ne s’endorme sur une banquette… J’étais très surprise de voir que personne n’intervenait et qu’aucun membre du personnel ne l’a mit à la porte. Je ne sais pas si c’est tout le temps comme ça en Nouvelle-Zélande mais en France il se serait fait mettre dehors depuis un bon moment ! Ce restaurant est entièrement accessible, y compris les toilettes.
  • Ferg Burger : 42 Shotover Street. Adresse incontournable et très connue des amateurs de burgers. Sa notoriété vous vaudra de faire la queue pendant une bonne demie-heure avant de pouvoir emporter votre burger et d’aller le manger sur les rives du lac. Les burgers sont très bons. Ils sont copieux donc les frites/onions rings sont de la pure gourmandise.
  • Ferg Baker : 42 Shotover Street. Et oui, Ferg fait aussi boulangerie ! Ce n’est pas aussi bon que nos croissants français mais c’est déjà très bon et généreux et, en plus, on y trouve du pain ! Les pies sont bonnes aussi.
  • Red Rock Bar Cafe : 48 Camp Street. Mon endroit préféré pour un bon petit-déjeuner salé. Pour NZ$10 vous aurez un petit-déjeuner copieux ce qui est peu cher en Nouvelle-Zélande. La boisson est à rajouter à part. Une théière pour deux personnes  coute NZ$5 par exemple. Mention spéciale à l’ambiance pub américain avec les plaques d’immatriculation sur les murs ! Le restaurant est accessible mais les toilettes ne le sont pas.
  • Patagonia Chocolates : 50 Beach Street. Des super bonnes glaces et du chocolat sous toutes ces formes. Si vous en voulez encore l’enseigne a une autre boutique à Wanaka, superbe ville à visiter également.
  • The London : 36 Shotover Street. Bar sympa et surtout accessible. A l’entrée principale l’accès se fait par un escalier mais il y a un ascenseur plus loin dans la rue. Le personnel nous a vu tout de suite et nous a montré le chemin. Si jamais il n’y a personne à l’entrée principale lors de votre arrivée n’hésitez à contacter le numéro de téléphone que vous y  trouverez. Une personne viendra pour vous mener à l’ascenseur car il n’est accessible qu’avec une clé.
Si vous venez à Queenstown en voiture sachez qu’il y a une place de stationnement réservée aux personnes handicapées au 50 Beach Street. Cette place est gratuite et à chaque fois que j’en ai eu besoin elle était disponible. J’espère que vous serez aussi chanceux que moi ! Quelques mètres plus loin, en direction du lac, vous trouverez également des sanitaires adaptés.

 

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.