Accessibilité Ile du Sud Nouvelle-Zélande

Milford Sound, la magie des fjords

Par on 28 février 2017

Situé au sud-ouest de l’ile du Sud, Milford Sound a été une vraie claque visuelle pour moi. Je me suis levée à 5h30 du matin le premier janvier pour y aller et je n’ai pas du tout regretté. En même temps ce n’est pas tous les jours que l’on peut aller admirer un fjord c’est-à-dire une vallée montagneuse qui a été recouverte par les eaux lors de la fonte des glaciers à la fin d’une ère glaciaire. Le fond de la vallée est donc sous la mer. A Milford Sound, la vallée peut atteindre 400 mètres de profondeur sous l’eau.

Se rendre à Milford Sound : route surprenante et balades accessibles

Atteindre Milford Sound demande un peu de patience car le fjord se situe bien loin des villes animées. Pour la plupart des personnes le point de départ vers Milford Sound est la ville de Queenstown à partir de laquelle il faut 4 heures de route en passant par Te Anau pour atteindre le fjord. La route entre Te Anau et Milford Sound est magnifique. Les trente derniers kilomètres sont complètement fous ! On en a pris plein les yeux avant même de voir les fjords. Les montagnes qui longent la route des deux côtés sont absolument dramatiques !

Malheureusement les photos ne rendent pas justice à la majestuosité des lieux.

Malheureusement les photos ne rendent pas justice à la majestuosité des lieux.

La route entre Te Anau et Milford Sound peut se faire en 1h45 mais je vous conseille de prévoir plus de temps à l’aller ou au retour pour vous arrêter aux points de vue et faire quelques-unes des belles balades qui se trouvent sur le trajet. Pour notre part nous nous sommes arrêtés pour deux courtes marches à « Mirror Lakes » et  « The Chasm ».

« Mirror Lakes » se fait très rapidement puisqu’en 5 minutes aller-retour vous en avez fait le tour. Ce n’est pas la promenade la plus intéressante mais on peut observer les montagnes et la réflection du paysage sur la surface du lac. Cette petite balade est totalement accessible. Il y est possible de la faire en fauteuil roulant sans accompagnateur.

L'effet miroir est bien mis en scène.

L’effet miroir est bien mis en scène.

« The Chasm » mérite vraiment que l’on s’y arrête. Cette promenade est accessible en fauteuil roulant. Elle se fait très facilement avec un accompagnateur qui est le bienvenu car le chemin est en pente. Le sol est parfois recouvert de graviers et d’autres fois de planches de bois. Il y a souvent un petit rebord pour passer de l’un à l’autre mais cela vaut vraiment le coup. Les cascades sont très impressionnantes. Il y a beaucoup de débit et les chutes d’eau tombent à la verticale entre des pierres à l’aspect très surprenant. Elles sont très lisses et certaines semblent avoir des rebords tranchants. On dirait que ces pierres ont été aiguisées. Malheureusement je n’ai aucune photo à vous montrer car il pleuvait beaucoup. Il va falloir aller voir sur place !

Croisière et accessibilité

Après avoir été surprise par le gigantisme des paysages durant le trajet j’étais encore plus enthousiaste et impatiente de découvrir Milford Sound. J’étais sur le point de voir un fjord pour la première fois de ma vie !

Pour cette découverte nous avons choisi de faire une croisière d’environ 2 heures dans les eaux du fjord mais il est également possible de visiter les lieux en kayak, de les survoler en hélicoptère ou de faire la célèbre « Milford Track », l’une des 9 great walks de Nouvelle-Zélande.  Cette randonnée de 53 kilomètres débute à l’extrémité du lac Te Anau et se termine à « Sandfly Point » à Milford Sound. Si vous optez pour cette option, pendant 4 jours, vous allez marcher en montagne, traverser des ponts suspendus, observer des lacs et glaciers. Vous allez même voir la plus grande cascade de Nouvelle-Zélande « Sutherland Falls » qui atteint 580 mètres de hauteur. Il parait que le jeu en vaut la chandelle. Cette randonnée rencontre donc un très grand succès et c’est pourquoi je vous conseille de réserver vos nuits dans les campings ou les huttes du D.O.C plusieurs mois à l’avance.

Nous avions choisi la compagnie « Go Orange » pour notre croisière parce que c’était la moins chère. Malheureusement rien n’est accessible. Il est impossible d’embarquer si l’on ne peut pas du tout marcher car il y a trois marches à descendre et un rebord à passer pour entrer dans le bateau. Une fois à l’intérieur rien ne s’arrange. Aucun accès à l’étage n’est possible car il y a des escaliers et les fenêtres en bas sont toutes petites donc on ne voit pas grand chose de là. L’accès à l’extérieur du bateau se fait par l’étage donc impossible également si l’on ne peut pas marcher et monter/descendre des escaliers. De plus, les allées sont trop étroites pour pouvoir y circuler en fauteuil. Ayant la faculté de marcher sur de courtes distances et de monter des escaliers j’ai tout de même pu profiter de la croisière mais surtout ne réservez pas avec cette compagnie si vous ne pouvez pas du tout vous déplacer sans fauteuil roulant. D’après les informations que j’ai pu trouvées, la compagnie « Real Journeys » fournirait le meilleur service en terme d’accessibilité. Néanmoins je ne suis pas sûre que cela soit suffisant et vous conseille de les appeler pour avoir des renseignements complets.

Toutes les portes ont des gros rebords.

Toutes les portes ont des gros rebords.

Si vous pouvez marcher ne serait-ce qu’un peu je vous encourage tout de même à y aller : visiter Milford sound est une expérience unique. Les paysages sont magiques et valent bien l’effort à fournir. Le terminal est quand à lui parfaitement accessible. Il y a des places de parking et des sanitaires adaptés et vous n’aurez aucune marche à affronter car il y a des rampes d’accès. En plus la petite balade de dix minutes qui va du parking au terminal est agréable et ne présente pas de difficulté à l’exception d’un petit rebord tout au début.

Le chemin entre le parking et le terminal.

Le chemin entre le parking et le terminal.

 

Milford Sound, des paysages impressionnants et démesurés

Whaou ! C’est le mot qui me vient à l’esprit quand je me remémore Milford Sound. Ces paysages empreints de calme et si imposants m’ont réellement émue. Les montagnes sont très impressionnantes. Les parois de pierre s’élèvent à plusieurs centaines de mètres malgré leur verticalité. Vertigineux ! Le sommet le plus haut « Mitre Peak » culmine à 1692 mètres d’altitude. On se sent tout petit à côté !

La taille du bateau au milieu de l'image vous donne une idée des dimensions folles de ces falaises.

La taille du bateau au milieu de l’image vous donne une idée des dimensions folles de ces falaises.

Ce qui est assez surprenant c’est que malgré ces reliefs austères la végétation est belle et bien présente. Certaines falaises sont  entièrement recouvertes d’arbres.

Comme quoi la nature sait s'adapter.

Comme quoi la nature sait s’adapter.

Les animaux ne semblent pas être apeurés par ces paysages dramatiques non plus puisqu’il est possible de voir des dauphins et des phoques dans les eaux du fjord. Nous avons eu la chance de voir des phoques mais malheureusement les dauphins sont restés bien cachés.

Petite sieste sous la pluie, tranquilles.

Petite sieste sous la pluie, tranquilles.

Durant notre visite cette fois pas de grand soleil mais, à la place, un ciel nuageux au début et même de la pluie pendant les dernières 45 minutes. En effet la région des fjords néozélandais est connue pour être particulièrement pluvieuse. Alors aller à Milford Sound implique la plupart du temps d’affronter la pluie mais c’est aussi ce qui fait son charme. Le voile brumeux donne une dimension mystique à cet incroyable décor et la pluie alimente les très nombreuses cascades.

Avec le vent l'eau de cette cascade remontait vers le haut !

Avec le vent l’eau de cette cascade remontait vers le haut !

Et puis en bonne bretonne que je suis ce n’est pas la pluie qui m’effraie alors j’ai décidé de rester dehors pour admirer les falaises et les chutes d’eau. Alors que nous étions tout à l’avant du bateau, quelques minutes plus tard, une vague plus grosse que les autres est venue frapper la proue lorsque nous faisions demi-tour dans à l’entrée de la mer de Tasman. Celle-là nous ne l’avions pas vu venir ! Si Franck et Baptiste ont juste été un peu mouillés, j’ai été complètement trempée sur tout mon côté droit. Nous en avons bien ri ! Très rafraichissant !

Et voilà le résultat !

Et voilà le résultat !

En tous cas, même trempée, la découverte de Milford Sound restera l’un de mes plus beaux souvenirs en Nouvelle-Zélande. Un vrai coup de coeur !

Whaou !

Whaou !

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET
2 Comments
  1. Répondre

    Gash0u

    13 avril 2017

    Tes photos sont magnifiques, ça donne vraiment envie d’y aller même si je ne suis pas trop croisière. On espère pouvoir y aller un jour nous aussi :)!

    • Répondre

      Aurélie

      13 avril 2017

      Oui c’est un endroit qui vaut vraiment le détour. J’espère que vous aurez aussi cette chance de le voir ! En tous cas si tu n’es pas trop croisière tu peux opter pour une balade dans les fjords en kayak si tu préfères 😉

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.

Où suis-je ?

Click to open a larger map