Accessibilité Asie Réflexions

Vers de nouvelles aventures à roulettes en Asie du Sud-Est !

Par on 20 juin 2017

A l’heure où j’écris ces quelques lignes nous avons déjà quitté notre appartement à Wellington. Le départ est proche : vendredi nous quitterons ce pays un an jour pour jour après avoir fait nos premiers pas en terre du milieu… Nul doute que ce départ ne se fera pas sans un pincement au coeur. Rien que d’écrire ces lignes me rend émotive. Malgré tout partir est un choix que nous avons fait. Nous nous sommes beaucoup plu ici et nous aurions pu rester mais pour moi la Nouvelle-Zélande est trop éloignée de la France et je ne peux pas me projeter sur plusieurs années si loin de la famille. On parle tout de même de 24 heures de vol !

Nous allons donc repartir mais je garderai en moi tous ces beaux souvenirs. Cette année aura été très riche en expériences, en découvertes et en rencontres. En un an j’ai vécu tellement de premières fois: vivre à l’étranger, découvrir autant de paysages différents, apprendre à parler anglais (pour de vrai!), monter à cheval, faire du sit-ski sur un volcan, décider de quitter ma carrière de juriste pour me consacrer au tourisme accessible… Que de changements !

Mont Cook, mon endroit préféré en Nouvelle-Zélande.

Mont Cook, mon endroit préféré en Nouvelle-Zélande.

Maintenant de nouvelles aventures nous attendent : nous partons en Asie ! Au programme : la Malaisie, Singapour et l’Indonésie. Après plusieurs mois à Wellington l’appel du voyage se faisait ressentir ! Il y a tellement de pays à découvrir et de choses à voir : cela aurait été dommage de rentrer directement en Europe.

Plus que deux jours avant le départ ! L’excitation monte. J’ai hâte d’entendre ces nouvelles langues, de m’immerger dans ces nouvelles cultures, de m’enthousiasmer devant des stands de nourritures, de bronzer sur des plages de rêve… Que du bonheur en perspective ! Et cerise sur le gateau : Alicia, une de mes soeurs, va venir nous rejoindre en Indonésie pendant trois semaines. Cela fait maintenant un an que Franck et moi n’avons pas vu nos familles alors j’ai vraiment hâte de pouvoir vivre ces moments de découvertes avec elle.

Mais ces moments d’émerveillement à la vue des mosquées et des temples hindous, de quiétude sur une plage de sable dorée et d’euphorie devant tous ces plats locaux à goûter vont devoir se mériter… En effet les pays d’Asie du sud-est ne sont pas des destinations réputées pour leur accessibilité. Jusqu’ici la plupart des pays que j’ai visités sont des pays où l’accessibilité est bonne, où il est facile de se déplacer et de participer à des activités en fauteuil roulant. Les pays les moins accessibles où j’ai été sont le Portugal et les iles Cook mais je n’y suis restée qu’une semaine à chaque fois et n’y ai pas voyagé d’une ville à l’autre.

Une ruelle de Kyoto.

Une ruelle de Kyoto.

Cette fois cela va être bien différent car nous allons passer plus d’un mois en Malaisie, une semaine à Singapour et près de deux mois en Indonésie tout en itinérant à travers ces pays. Si Singapour semble particulièrement accessible, la Malaisie et l’Indonésie semblent regorger de trottoirs inaccessibles, de randonnées non aménagées et d’escaliers omniprésents. Néanmoins il parait que la gentillesse et l’aide des habitants d’Asie du sud-est vient souvent pallier à ce manque d’accessibilité. Et puis comme disait André Gide « Il n’y a pas de problèmes ; il n’y a que des solutions » alors je vous donne rendez-vous tout bientôt depuis l’Asie du sud-est pour de nouvelles aventures à roulettes !

 

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET
1 Commentaire
  1. Répondre

    Leo

    21 juin 2017

    Bon courage pour le départ ! On a hâte de suivre vos aventures ! La langue va devenir un aspect super intéressant de vos voyages maintenant, je suis jalouuuux !

    Bisoubisous de Rennes

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.