Accessibilité Asie Food Malaisie

Kuala Lumpur, découverte des cuisines malaise, indienne et chinoise

Par on 16 juillet 2017

En Malaisie il est impossible de manquer de nourriture. On en trouve partout et à toute heure. A l’image de la population les cuisines sont variées. Chaque région de Malaisie semble avoir ses spécialités mais partout dans le pays on mange indien, malai, chinois. Il y a tellement de plats à goûter que je suis encore loin d’avoir tout testé ! Alors pour vous aider voila quelques bonnes adresses à Kuala Lumpur.

Les marchés

Les malais aiment manger : tous les jours vous trouverez un marché le matin ou le soir pour vous balader et vivre de nouvelles expériences gustatives. Avancer dans ces marchés en fauteuil roulant n’est pas toujours facile à cause de la foule et parfois des véhicules mais ça vaut vraiment le coup. Et puis, la plupart du temps, pas de problème d’accessibilité pour entrer dans les restaurants car soit on mange en se baladant dans la rue soit des tables sont installées sur la chaussée.

Au marché Jalan Alor, le fauteuil intéresse apparemment plus que les glaces!

Au marché Jalan Alor, mon fauteuil intéresse apparemment plus que les glaces!

Masjid India Pasar Malam

Nous sommes arrivés un vendredi soir dans la capitale et nous sommes partis directement l’explorer. Quelle surprise quand, après cinq minutes de marche, nous nous sommes retrouvés au beau milieu d’une énorme foule compacte arpentant les rues d’un marché de nuit : le « Masjid India Pasar Malam ». Un vrai choc culturel. Nous étions dans le pays depuis seulement quelques minutes et nous nous retrouvions par hasard dans un marché s’étalant sur plusieurs kilomètres dans le quartier indien, à déambuler parmi la population musulmane de la ville. Nous étions complètement submergés par ce flux de paroles en arabe et en malais, ces odeurs d’huiles et d’épices, ces stands de vêtements locaux et de voiles ainsi ces boissons à la couleur parfois suspecte…

A l'entrée du marché ce n'est pas encore trop dense...

A l’entrée du marché ce n’est pas encore trop dense…

Ce marché semble avoir lieu en général le samedi à partir de 15h mais ce vendredi là nous étions à 48h de la fin du Ramadan. En Malaisie les 25, 26 et 27 juin étaient fériés pour fêter le « Hari Raya Aidilfitri ». Pendant quelques jours les musulmans se préparent pour fêter la fin du jeûne en achetant beaucoup de nourriture et aussi de nouvelles tenues. Voilà pourquoi nous nous sommes retrouvés dans ce raz-de-marée humain. Apparemment c’est quand même plus calme en temps ordinaire. Dans tous les cas ce marché reste un très bon endroit pour se régaler avec des plats indiens et malais. Pour notre part nous avons opté pour de la cuisine indienne : naans et brochettes de poulet tandoori.

Bangsar Sunday market

Le dimanche c’est direction le Bangsar Sunday Market. Un peu plus excentré ce marché est bien plus calme, plus petit et l’on y croise beaucoup moins de touristes. Il est ouvert environ de 13h à 21h. On y trouve de la nourriture malaise et chinoise. Nous n’avons pas été convaincus ni par les petites bouchées chinoises au poisson et au crabe ni par le jus de grenade mais nous avons beaucoup aimé le popiah, une sorte de rouleau de printemps dans lequel la galette de riz est remplacée par une fine crêpe.

Un popiah.

Un popiah.

Jalan Alor

Si vous ne devez choisir qu’un seul marché c’est celui-là ! Tous les soirs vous trouverez dans cette rue des dizaines de stands de nourriture et de restaurants. Essentiellement de la cuisine malaise et thaïlandaise à base de poulet, poissons ou autres produits de la mer. Les ingrédients sont cuits à la vapeur, fris ou bouillis. Pour nous, ce soir là, se sera crevettes frites et glace à la noix de coco servie dans une demi noix de coco.

Vous prendrez bien une brochette en entrée avant de vous attabler ?

Vous prendrez bien une brochette en entrée avant de vous attabler ?

Aux abords de tous les restaurants il y a des rabatteurs qui viennent montrer le menu pour essayer de convaincre les passants. Heureusement il ne sont pas trop insistants. Derrière ces vendeurs il y a des dizaines de tables et de chaises en plastique. C’est presque comme à la cantine ! Asseyez-vous et faites comme les locaux : commander plusieurs plats, mettez-les au centre de la table et partagez-les ! J’adore cette façon de faire. C’est super convivial !

Tout est prêt pour accueillir la foule dans quelques minutes.

Tout est prêt pour accueillir la foule dans quelques minutes.

Chinatown

Tous les soirs de la semaine il y a plein de stands de nourriture dans les rues de Chinatown. C’est l’occasion parfaite pour découvrir un peu plus les différentes cuisines chinoises en se baladant sous les lanternes rouges. Nous avons bien aimé les Bao Buns. Ce sont des brioches fourrées aux différentes saveurs. Les nôtres étaient fourrées avec du porc à la sauce caramélisée. Trop bon ! Les jus de fruits de « Juiceee » sont aussi bons et très rafraichissants quoique un peu chers. 

Alors quel type de pâtes ?

Alors quel type de pâtes ?

Imbi market

Pour le petit-déjeuner local c’est « the place to be ». C’est ici que la majorité de la population chinoise semble se rendre. Nous avons croisé très peu de touristes. Pourtant c’est l’endroit parfait pour petit-déjeuner comme un vrai malaisien, c’est-à-dire en mangeant un plat à base de riz ou de noodles. Vous trouverez ici toutes les spécialités du pays : Nasi Lemak, Mee Goreng, Nasi Kandar… Vous trouverez aussi quelques sucreries comme des samosas ou des beignets fourrés à la noix de coco ou à l’amande ou encore des Kuih

Le Nasi Lemak, spécialité malaisienne à base de riz et d'oeuf, se cache dans ce petit triangle.

Le Nasi Lemak, spécialité malaisienne à base de riz cuit dans du lait de coco, se cache dans ce petit triangle.

Les restaurants 

Souvent les devantures des meilleurs restaurants de Kuala Lumpur ne sont pas très attirantes mais il ne faut pas se fier aux apparences. C’est d’ailleurs souvent dans des petits restaurants qui n’ont l’air de rien que l’on trouve les locaux attablés. N’hésitez pas  à vous lancer à l’aventure ou si vous voulez être plus prudents voilà deux bonnes adresses :

  • Devi’s Corner. Bangsar Village 1, Jalan Telawi 1,Bangsar Baru, Kuala Lumpur. Si vous voulez manger comme un vrai Indien au sud de l’Inde c’est l’adresse à ne pas manquer. En plus de bien manger dans ce restaurant vous le ferez sur une feuille de bananier avec la main droite. Franck et moi avons adoré. Depuis nous allons régulièrement en manger ! Malheureusement ce restaurant n’est pas accessible en fauteuil roulant. Il y a des escaliers à monter.
Pas d'inquiétude c'est facile de manger avec la main !

Pas d’inquiétude c’est facile de manger avec la main !

La nourriture indienne est tellement bonne en Malaisie que nous ne pouvons pas nous empêcher d’aller tester de nouveaux plats chaque semaine. Parfois cela nous joue des surprises… Comme ce jour-là où Franck a commandé un « dosa » et est resté stupéfait en recevant son plat !

Et voilà le Dosa !

Et voilà le Dosa !

  • Wondermama. Bangsar Village, Ground Floor, 1 Jalan Telawi Kuala Lumpur. J’ai adoré ce restaurant malaisien. Les plats sont très bons et la présentation est soignée. Le restaurant est accessible en fauteuil roulant. Je n’ai pas testé les toilettes mais il y a des toilettes accessibles dans le centre commercial « Bangsar village » juste à côté. Il y a un autre restaurant « Wondermama » près des Petronas Towers (Ground Floor, Avenue K, 156, Jalan Ampang, Kuala Lumpur). 
Ibu's Mee Siam : nouilles au oeufs, tofu et poulet fris.

Ibu’s Mee Siam : nouilles au oeufs, tofu et poulet fris.

Vous l’aurez certainement compris je me suis régalée à Kuala Lumpur. J’ai vraiment adoré découvrir ces spécialités malaises, indiennes et chinoises, à l’image de cette ville multiculturelle. Toutefois je reste très réticente à une spécialité locale : le durian. J’ai beau raffoler des fruits j’appréhende toujours de goûter du durian depuis qu’un Malaisien nous a offert une glace à cette saveur. Si Franck a peiné à la terminer, la mienne a carrément finie à la poubelle ! Rien que l’odeur est immonde. Ça sent le jus de chaussettes ! Pire que du fromage bien fait ! Ça sent tellement fort qu’il est interdit d’en transporter dans les bus la plupart du temps, même en soute !

Je devrais quand même goûter le fruit avant de quitter la Malaisie...

Je devrais quand même goûter le fruit avant de quitter la Malaisie…

Nous n’aimons pas non plus les boissons que les locaux consomment. Elles sont très sucrées. Les Malaysiens boivent tellement sucré qu’il n’y a même pas de coca light ou zéro dans les fast-food ! Une des boissons de base est le thé avec du lait et du sucre, froid ou chaud. Cette semaine à Kuala Lumpur a donc été très riche en découvertes culinaires mais nous n’étions pas au bout de nos surprises… Quelques jours plus tard nous mangions pour la première fois des pâtes de poulets. Mais c’est une autre histoire !

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.