Asie Malaisie

Quel budget pour un voyage en Malaisie ?

Par on 30 janvier 2018

Fin juin 2017 Franck et moi quittions la Nouvelle-Zélande après y avoir passé un an en PVT et entamions un voyage de trois mois et demi en Asie du sud-est. A l’origine nous n’avions pas vraiment pensé à visiter la Malaisie mais c’est finalement le pays par lequel nous avons débuté notre aventure asiatique et nous n’avons pas du tout regretté ! Nous y avons passé cinq semaines à découvrir les différentes facettes culturelles de ce pays, à nager entre les poissons dans une eau très chaude, à goûter de nombreuses spécialités culinaires locales et bien sûr aussi à se relaxer sur la plage !

Le calme d'une plage au nord de l’Île de Langkawi.

Le calme d’une plage au nord de l’île de Langkawi.

Tout cela vous donne sans doute envie d’y aller mais, au fait, combien coûte un voyage en Malaisie ? Pour vous donner une idée du budget à prévoir nous avons noté minutieusement toutes nos dépenses, au fur et à mesure, durant notre séjour. Alors voici notre bilan financier. Pour 39 jours en Malaisie en couple nous avons dépensé 2418 euros soit 31 euros par jour par personne. Avec ce budget nous avons pu nous faire vraiment plaisir. En retirant les dépenses pour la formation en plongée de Franck (PADI – Open Water Diver Course) et les trois plongées que j’ai faites, le budget descend même à 26 euros par jour par personne.

Ce budget ne comprend pas les billets d’avion pour se rendre dans le pays et en repartir et correspond à un voyage en Malaisie péninsulaire. Nous n’avons pas été sur l’île de Bornéo.

Découverte d'un temple à Penang.

Découverte d’un temple à Penang.

Alors regardons ce budget voyage d’un peu plus près. Sans surprise c’est le budget hébergement qui a été le plus important : 35% de nos dépenses. Le reste du budget étant divisé comme cela : 25% en visites et loisirs, 21% en nourriture, 17% en transports et 2% de frais divers. Autrement dit nous avons dépensé par jour et par personne : 10.85€ en logement, 7.75€ en visites et loisirs, 6.50€ en nourriture, 5.30€ de transport et 62 centimes de frais divers !

Pour vous faire une idée un peu plus concrète des conditions de voyage et du niveau de confort que l’on peut avoir avec ce budget voici quelques indications par poste de dépense :

  • L’hébergement :

Le plus souvent nous avons dormi dans des hôtels de gamme moyenne. Sur les îles Perhentian et Tioman les nuits en hôtels étaient plus onéreuses que dans le reste du pays mais leur coût a été compensé par des nuits en couchsurfing à Kuala Lumpur et à Malacca.

Comme on étaient bien dans notre petite cabane à Tioman !

Comme on étaient bien dans notre petite cabane à Tioman !

En effet, nous avons aussi passé une douzaine de nuit en couchsurfing. Pour ceux qui ne connaissent pas, le site internet couchsurfing permet de mettre en relation des personnes proposant un hébergement gratuit chez eux et des voyageurs à la recherche d’un logement. Des fois l’on dort sur le canapé, d’autres fois dans la chambre d’amis. Une fois, en Nouvelle-Zélande, nous avons même dormis dans une caravane en compagnie d’Alex, âgé de plus de 70 ans ! Bref c’est vraiment un super moyen pour faire des rencontres alors si vous voulez échanger avec les locaux et découvrir autre chose que les adresses des guides de voyage : le couchsurfing est fait pour vous !

  • Les visites touristiques et les loisirs :

Notre plus grande dépense de loisirs a été la plongée sous marine : la formation PADI de Franck et mes trois plongées. En effet si vous ne comptez pas faire de plongée votre budget visites et loisirs sera beaucoup moins important. En dehors de la plongée, nos dépenses visites et loisirs comprennent des entrées payantes dans des monuments, des parcs et un musée. A cela s’ajoute le coût de quelques activités : une excursion pour aller voir les lucioles, une session de jet-ski et une journée en bateau dans les mangroves à Langkawi.

Le skybridge à Langkawi. L'accès y est payant.

Le skybridge à Langkawi. L’accès y est payant.

  • La nourriture :

Côté nourriture on ne s’est pas privés ! Il y a tellement de bonnes choses à manger en Malaisie que c’est dur de résister ! Mais pas besoin d’aller dans des restaurants gastronomiques pour se faire plaisir. Nous avons dégusté tout plein de bonnes choses en mangeant dans des restaurants bon marché ou de gamme moyenne et sur les marchés. Pour les gourmands voilà quelques adresses testées et approuvées à Kuala Lumpur !

Ce délicieux asam laksa a couté seulement 1€.

Ce délicieux asam laksa a couté seulement 1€.

  • Les transports :

Dans les villes nous utilisions les transports en commun (métro, bus) ainsi qu’ Uber ou son homologue malaisien Grab. Prendre un Uber ou un Grab revient bien moins cher qu’en France et dès que l’on voyage à deux la différence avec le prix des transports en commun devient très faible.

Pour aller d’une ville à l’autre nous voyagions en bus et pour rejoindre les îles nous prenions des bateaux. Ces bateaux ne sont d’ailleurs pas accessibles pour les personnes en fauteuil roulant. Dans le meilleur des cas, pour monter à bord et descendre il faut pouvoir marcher un peu et passer une marche (ou se faire porter). Dans les cas les plus difficiles il faut embarquer et débarquer depuis la plage, les pieds (ou les jambes!) dans l’eau.

  • Divers :

Les tout petits 2% de budget divers correspondent aux frais de laverie, produits d’hygiène, cartes téléphoniques prépayées et quelques magnets souvenirs.

 

J’espère que cet article vous aidera à préparer votre prochain voyage en Malaisie. Si vous avez des questions ou des bons plans à faire connaitre n’hésitez à laisser un commentaire. Bonne organisation et bon voyage !

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à aller voir ma page Tipeee si vous voulez me donner un petit coup de pouce et contribuer à la création de futurs articles !

Et bien sûr, vous pouvez toujours partager cet article pour en faire profiter vos amis !

 

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.