Accessibilité Europe France

2 jours et 1 fauteuil roulant pour visiter le Pays Basque !

Par on 14 avril 2018

Après le Pic du Midi, nous partons visiter le Pays Basque. Malheureusement la météo lors de notre séjour dans les Pyrénées n’a pas été très clémente mais nous avons profité de deux jours sans pluie (ou presque !) pour redécouvrir cette belle région où j’avais l’habitude de partir en vacances en famille durant mon enfance. Alors c’est sûr, deux jours c’est un peu court pour faire le tour du Pays Basque, mais cela nous a quand même permis de nous balader dans le village pittoresque de Saint-Jean-Pied-de-Port, d’admirer les montagnes et l’océan depuis le train de la Rhune, de visiter un élevage de brebis et de faire nos gloutons à Bayonne à l’occasion de la  foire au Jambon ! Tout un programme !

Jour 1 : Saint-Jean-Pied-de-Port et train de la Rhune

Saint-Jean-Pied-de-Port, un village pittoresque

Première étape de notre parcours basque : le charmant village de Saint-Jean-Pied-de-Port, reconnu comme l’un des plus beaux de France. Comme souvent lorsque nous arrivons dans une ville, et que cela est possible, nous choisissons d’aller sur ses hauteurs pour mieux la découvrir. Nous commençons donc par aller à la citadelle, construite en haut d’une colline et dominant la ville. La citadelle en elle-même n’a rien de sensationnel et la plupart du temps il faut se contenter d’observer l’extérieur du bâtiment car il abrite maintenant un collège. Les visites sont donc seulement possibles en juillet et en août. Mais si je n’ai pas été impressionnée par la citadelle, j’ai en revanche beaucoup aimé la vue depuis le haut de la colline et tout le long du chemin pour redescendre vers la porte Saint-Jacques. Je suis tombée sous le charme des montagnes, de la vallée et des villages aux toits rouges. Ces toits rouges qui me rappellent tant la route des vacances… Une vraie madeleine de Proust. 

Une fois que nous avons passé la porte de Saint-Jacques nous voilà dans la rue de la Citadelle, au cœur de la ville fortifiée et du chemin de pèlerinage menant à Saint-Jacques-de-Compostelle. Impossible de marcher quelques mètres dans cette rue pavée sans passer devant un magasins de randonnée, un refuge pour pèlerins ou le célèbre symbole de la coquille Saint-Jacques. En levant les yeux vous verrez même des chaussures de randonnée servir de bacs à fleurs au dessus d’un commerce !
Après avoir traversé cette rue l’ambiance et le décor changent mais restent tout aussi agréables. La rue pavée laisse place à un centre plus vivant, traversé par des ponts et une rivière nous offrant, là encore, un joli décor pittoresque. Difficile dans ce cadre de résister à l’appel d’un repas en terrasse au soleil : tant pis le train de la Rhune attendra encore peu, c’est l’heure du restaurant basque !

 Accessibilité à Saint-Jean-Pied-de-Port :

  • Habituellement, pour se rendre à la citadelle, la plupart des touristes se garent en centre-ville et montent ensuite jusqu’au sommet de la colline. En fauteuil roulant cela est très compliqué car les pentes sont longues, raides et pavées. Je vous conseille donc plutôt d’aller en voiture au chemin de la porte de Saint-Jacques puis de suivre la direction « parking citadelle » et de vous garer en haut du chemin de la citadelle. Vous pouvez ensuite descendre par la route bétonnée jusqu’à la porte de Saint-Jacques ou redescendre vous garer en centre-ville. Si vous descendez à pied, je vous conseille d’avoir une personne avec vous pour vous aider à retenir le fauteuil roulant. En effet la pente est un peu raide sur certaines portions avant d’atteindre la porte de Saint-Jacques et ensuite la rue de la citadelle est pavée et en pente également.
Voilà le début de la montée qu'il est possible d'éviter en se garant en haut.

Voilà le début de la montée qu’il est possible d’éviter en se garant en haut.

  • Restaurant : Nous avons très bien mangé (et très copieusement !) au restaurant basque « Café Ttipia », 2 place Floquet. Il y a une marche à l’entrée mais les deux terrasses sont accessibles en fauteuil roulant. Les toilettes ne sont pas adaptés.

Train de la Rhune : une ascension entre terre et mer

Malgré que se soit un site touristique assez connu, je n’avais jamais entendu parler du train de la Rhune avant de séjourner chez ma sœur à Pau. C’est une de ses collègues de travail qui lui a dit qu’il fallait absolument que l’on y aille, que c’est une activité vraiment sympa. Alors nous avons suivi son conseil et nous sommes mis en route vers le petit village de Sare, au pied des Pyrénées, d’où part le train pour gravir ensuite la montagne de la Rhune.

Malgré tout je n’attendais pas grand chose de cette visite. Une part de moi continuait de penser qu’il s’agit seulement d’un autre train touristique comme l’on peut en voir un peu partout durant la saison estivale. Et bien j’avais tort ! L’ascension de la montagne de la Rhune dans ce train, mis en circulation en 1924, a été une vraie surprise. Je ne m’attendais pas à découvrir de si beaux paysages. Pendant 35 minutes nous avons monté doucement vers le sommet, aperçu l’océan atlantique et découvert peu à peu la beauté de la montagne.

Aperçu de la vue à mi-chemin du sommet.

Aperçu de la vue à mi-chemin du sommet.

Une fois arrivés en haut, à 905 mètres d’altitude, la vue est impressionnante. Nous pouvons voir à des dizaines de kilomètres. D’un côté, les montagnes s’étendent devant nous et nous apercevons même au loin quelques sommets toujours enneigés. De l’autre, le littoral atlantique se dévoile à nous et nous pouvons aussi reconnaître les villes de Saint-Jean-de-Luz, Biarritz et Bayonne.

Côté montagne

Côté montagne.

Accessibilité du train de la Rhune :

Comme nous allons le voir, l’accessibilité du site n’est pas parfaite mais le personnel semble avoir été sensibilisé à la question de l’handicap et est très attentif à notre bien-être tout au long de la visite. Vous trouverez les informations concernant l’accessibilité du train et des lieux au sommet sur le site internet du train de la Rhune ici mais voici déjà quelques renseignements.
  • Il y a des places de stationnement PMR.
  • Les personnes pouvant présenter une carte d’invalidité 80% peuvent bénéficier d’un tarif réduit : 8,50 euros à la place de 19 euros. Attention il n’est possible de bénéficier de ce tarif qu’en achetant son billet directement sur place, et pas sur internet.
  • Pour accéder à la billetterie en fauteuil roulant il faut passer par la sortie ( à gauche quand vous faites face au bâtiment). L’entrée habituelle n’est pas accessible car trop étroite.
  • Derrière la billetterie il y a des toilettes suffisamment larges pour accueillir une personne en fauteuil roulant. Néanmoins il n’y a pas de barre d’appui.
  • Il y a trois marches assez hautes pour entrer dans le wagon. J’ai pu monter ces marches mais le personnel semblait prêt à me porter en cas de besoin pour me transférer. Ceci dit la porte du wagon n’est pas très large ce qui risque de compliquer les choses…

  • Une fois en haut les pentes du site d’observation sont très raides. Il faut absolument un accompagnateur en bonne condition physique pour pousser et retenir le fauteuil roulant. Le personnel présent au sommet propose aussi son aide. Malgré tout la montée et la descente restent impressionnantes et je n’étais pas à l’aise car ça grimpe beaucoup et que le sol glisse un peu.
Voilà la première montée dont je viens de vous parler.

Voilà la première montée dont je viens de vous parler.

La deuxième pente, permettant de monter tout en haut, est encore plus raide. Je me suis donc contentée de m’arrêter en haut de la première, à l’endroit où l’on aperçoit le petit garçon sur la photo précédente. Mais rassurez-vous la vue est déjà superbe depuis cette hauteur et rien que le trajet en train vaut le coup.

La deuxième montée vue d'en haut, prise en photo par Franck.

La deuxième montée vue d’en haut, prise en photo par Franck.

Jour 2 : Visite à la ferme et foire au jambon à Bayonne

Après une journée riche en paysages et en découvertes culturelles, nous décidons de passer notre deuxième journée basque… à manger ! A la fin de la journée les plaisirs culinaires basques n’auront plus de secrets pour nous… Ou presque ! A nous le fromage de brebis et le jambon de Bayonne !

Visite de la ferme Agerria

Première étape de notre parcours gastronomique : la ferme Agerria à Saint-Martin-d’Arberoue. J’ai beau avoir grandi dans le Finistère, un département bien connu pour sa production agricole, je dois avouer que mes connaissances dans ce domaine sont très limitées. Alors ce matin je suis curieuse de découvrir comment le fromage de brebis Ossau Iraty que j’aime tant est fabriqué.

Les nombreuses brebis attendent dans le hangar en attendant la prochaine éclaircie.

Les nombreuses brebis dans le hangar attendent la prochaine éclaircie pour aller dans le pâturage.

Après nous avoir présenté la ferme et son histoire, le propriétaire nous fait visiter une partie de l’exploitation tout en nous expliquant comment ils fabriquent leur fromage et aussi en nous donnant quelques informations sur la fabrication des jambons et saucissons. L’alimentation, l’agnelage, la tonte, la traite, le processus de fabrication du lait, l’obtention du label AOC… Nous avons beaucoup appris en une heure ! Et en plus la dégustation était bonne alors nous sommes repartis avec du fromage et du jambon même si les produits sont un peu chers.

Accessibilité à la ferme Agerria :

  • Il y a une rampe pour accéder au bâtiment d’accueil.
  • Il n’y a pas de place de stationnement PMR ni de toilettes adaptés. Ces derniers sont plain-pied mais les couloirs et les portes pour y accéder sont trop étroits.
  • Il y a un rebord d’environ 4/5cm à l’entrée du magasin.
  • Toute la visite peut se faire en fauteuil roulant mais il y a des petites pentes irrégulières donc un aidant est le bienvenu. L’intérieur du hangar abritant les brebis est également accessible mais vos roues vont surement finir pleines de crottes !

La foire au jambon à Bayonne

Bayonne est une ville que j’ai eu l’occasion de visiter rapidement durant mon enfance et que j’apprécie beaucoup de redécouvrir. J’aime beaucoup me balader dans ces ruelles avec ces immeubles aux volets colorés et aux poutres parfois apparentes avant de partir à la recherche d’un restaurant ou d’un petit bar sympa le long des quais.

Même les immeubles ont revêtu leurs habits de fête !

Les immeubles ont revêtu leurs habits de fête !

Mais cette fois la balade est un peu moins tranquille : c’est la foire au jambon à Bayonne !  Il y a des stands de jambon, de fromage et de foie gras à foison dans les rues et sous les chapiteaux. L’ambiance est à la fête et, malgré quelques averses, les rues de Bayonne sont très animées. Certains discutent tranquillement autour d’un verre alors que d’autres déambulent bouteille à la main mais tout le monde se retrouve tôt ou tard à grignoter un cornet de copeaux de jambon de Bayonne ou de fromage comme on mange des chichis à la fête foraine !

Quelques adresses gourmandes accessibles à Bayonne :

  • Impossible de visiter le pays basque sans goûter au fameux gâteau basque alors si vous êtes à Bayonne n’hésitez pas à vous arrêtez chez Pariès, au 14 Rue Port Neuf. Leur gâteau basque est très bon et le magasin est accessible en fauteuil roulant.
  • Pour la pause repas vous pouvez allez au restaurant Kitchen Dada, 6 Rue Port de Castets. On y mange de la bonne cuisine d’inspiration britannique. J’ai beaucoup aimé mon burger au porc et il parait aussi que les desserts sont très bons. En tous cas ils faisaient envie ! Côté accessibilité : il y a une marche à l’entrée du restaurant mais le personnel peut apporter une rampe sur demande. Les toilettes sont suffisamment grands pour un fauteuil roulant et il y a une barre d’appui.
  • Enfin, si vous allez à la foire au jambon l’année prochaine, les chapiteaux sont accessibles.
TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET
2 Comments
  1. Répondre

    Daphnée

    14 avril 2018

    J’adore la deuxième photo de l’article : le genre de petit village plein de charme que j’aime <3 J'ai beau ne pas être une addict de la charcuterie, j'avoue que tes photos de jambon m'apportent et l'odeur et l'envie ! Très sympa, dommage qu'il y ait encore des choses qu'on ne puisse pas faire seul malgré le fauteuil !

  2. Répondre

    Carla

    30 avril 2018

    Very nice blog and very inspiring!

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.