Réflexions

I wheel travel a 2 ans : bilan, projets et présentation de la page Tipeee

Par on 22 mai 2018

Pour une fois, pas de découverte en France ni de destination lointaine, mais un petit point sur l’avenir d’ I wheel travel. Et oui, le blog a maintenant bientôt deux ans et je vous avoue que je trouve ça un peu fou ! Il y a deux ans, je venais d’apprendre que mon visa pour la Nouvelle-Zélande venait d’être accepté ! Aujourd’hui ce qui avait commencé comme un petit carnet de voyage, s’est mué en quelque chose de plus grand. Ensemble, nous avons partagé un bon bout de chemin. Nous avons parcouru l’Océanie et l’Asie du sud-est pour découvrir des cultures riches et surprenantes, rencontrer des peuples généreux, constater des niveaux d’accessibilité différents, s’ébahir devant des paysages magnifiques mais aussi parfois repousser nos limites, les atteindre et en tirer des leçons.

Devant la Champagne Pool de Wai-o-Tapu en Nouvelle-Zélande.

Devant la Champagne Pool de Wai-o-Tapu en Nouvelle-Zélande.

Depuis mon retour en France, je prends également beaucoup de plaisir à redécouvrir mon pays et à parler avec de vous de tous ces jolis coins que l’on peut trouver tout près de chez nous. Cela a attisé mon envie de partir à la découverte des régions françaises et des beautés de l’Europe. Alors dans les mois à venir nous voyagerons probablement ensemble près de chez nous mais j’ai aussi encore beaucoup de choses à vous raconter sur notre voyage en Asie de l’année dernière. Il me tarde de partager avec vous la beauté des volcans de Java en Indonésie, la richesse de la culture hindouiste à Bali et de vous faire découvrir l’accessibilité parfaite de Singapour.

Blogueur voyage, l’envers du décor

Voilà tout un programme auquel j’espère pouvoir me tenir pour continuer à montrer que voyager avec un handicap est possible. Cependant, en prenant plus de place dans ma vie, le blog me prend également plus de temps. Ce qui ne me prenait que quelques heures par semaine occupe maintenant toutes mes journées. Chaque article nécessite de nombreuses heures de travail entre les prises de notes concernant l’accessibilité des lieux, le tri et le traitement des photos, la rédaction et enfin la traduction en anglais. Rendre compte de l’accessibilité (ou inaccessibilité) des lieux me demande beaucoup de temps car j’essaie, du mieux que je le peux, d’être intransigeante sur la qualité de mes articles. L’objectif est de vous donner le plus d’informations exactes possibles afin que chacun d’entre vous puisse déterminer si tel ou tel voyage lui convient en fonction de son handicap, de ses limites, de ses possibilités et de ses envies.

Après une visite aux îles Cook, je note ce que j'ai constaté au niveau de l'accessibilité avant d'oublier.

Après une visite aux îles Cook,  je note ce que j’ai constaté au niveau de l’accessibilité avant d’oublier.

Bloguer et garder son indépendance c’est possible ?

Afin de garder mon indépendance, de conserver l’intégrité de ma ligne éditoriale ainsi que pour vous permettre une lecture la plus agréable possible, j’ai choisi de ne pas monétiser ce blog à travers des contenus publicitaires qui pollueraient votre expérience de lecteurs. Il m’arrive d’être invitée par des offices de tourisme ou des agences de voyage pour tester l’accessibilité de leur offre mais les articles rédigés dans le cadre de ces partenariats en font toujours mention explicitement et je garde toute mon indépendance sur mes récits, qu’ils soient favorables ou non !

J’essaie actuellement de garder un rythme de publication d’environ un article tous les quinze jours mais ce n’est pas toujours évident. Et alors que je réfléchissais depuis quelque temps à comment pouvoir continuer le blog tout en gagnant ma vie, certains d’entre-vous sont venus vers moi ces dernières semaines en me demandant comment serait-il possible de soutenir I wheel travel financièrement. Belle coïncidence ! Mais avant de me précipiter, je me suis beaucoup remise en question et interrogée sur ma légitimité à vous proposer un système de financement participatif. J’ai également consulté d’autres blogueurs et créateurs du web sur la manière la plus appropriée de vous permettre de m’aider à continuer l’aventure I wheel travel.

Dans la péninsule du Coromandel en Nouvelle-Zélande.

Dans la péninsule du Coromandel en Nouvelle-Zélande.

Aujourd’hui le blog est une vraie occupation à temps plein mais je ne peux pas en vivre. Je suis confrontée à un choix : chercher un travail ou continuer le blog à temps plein. En optant pour la première solution je ne serai plus en mesure de continuer à publier au même rythme : je ne pourrai sans doute publier  qu’un ou deux articles tous les trois mois. C’est aujourd’hui une possibilité que j’ai du mal à accepter car je prends beaucoup de plaisir à partager mes récits avec vous. Et surtout je ne me suis jamais sentie autant utile que lorsque je reçois un mail m’annonçant un départ en voyage suite à la lecture du blog ou à des échanges que j’ai pu avoir avec ces lecteurs. Je pense donc ne pas être prête à arrêter de bloguer ou même juste à ralentir ma fréquence de publication. C’est pourquoi j’ai décidé de me tourner vers vous aujourd’hui et de mettre en place ma page Tipeee !

Tipeee, une plateforme permettant de soutenir les créateurs

Pour ceux qui suivent des youtubers, vous les avez peut-être déjà entendu parler de Tipeee à la fin de leurs vidéos. Mais c’est quoi exactement Tipeee ? C’est du mécénat taillée à l’heure du web. Si vous ne connaissez pas le concept, je vous invite à regarder la courte vidéo d’introduction de leur site qui explique très bien le concept :

Cette solution m’apparaît comme la plus juste car elle permet de soutenir les créateurs de contenu sur le web, que ce soit de manière ponctuelle ou récurrente, selon votre envie. Le gros plus avantage, c’est qu’à tout moment, si le contenu que je produis ne vous convient pas, vous pouvez reprendre votre « Tip ». Et enfin, vous ne « tipez » que si je continue à publier des articles.

Qu’on ne s’y trompe pas, en lançant cette page, je n’attends pas que l’on me finance mes voyages. Vos tips ne serviront pas du tout à cela. En réalité, grâce à vos tips je pourrai m’investir encore plus dans le blog pour vous fournir plus de contenu. Concrètement ce que vos tips vont m’apporter c’est la possibilité de pouvoir continuer ce blog, d’avoir plus de temps pour écrire et partager mes récits avec vous, sans me demander comment boucler mes fins de mois constamment. Et qui sait, peut être qu’un jour je pourrais rêver de vivre uniquement de cette passion : tester et partager avec vous le monde et son accessibilité. Transmettre un message optimiste sur la possibilité de voyager avec un handicap.

Au Pic du Midi, dans les Pyrénées.

Au Pic du Midi, dans les Pyrénées.

Ok mais avec mon « tip » on va payer quoi concrètement ?

Tout simplement : plus d’ I wheel travel, plus fréquemment.
  • D’abord, cela va permettre de couvrir les frais « logistiques » de fonctionnement du blog :  hébergement du site internet, achat du nom de domaine, licences des logiciels…
  • Ensuite cela pourrait me permettre de parfaire ma panoplie d’exploratrice à roulettes en achetant une troisième roue électrique pour mon fauteuil roulant. Il s’agit d’une roue venant s’ajouter à l’avant du fauteuil roulant qui me permettrait d’accéder à certains endroits que je ne peux pas atteindre seule actuellement. Je pourrai partir l’esprit tranquille affronter les rues les plus en pente toute seule par exemple.
  • Enfin, j’ai également en tête plusieurs projets qui pourraient prendre vie sur du plus long terme. Je pense notamment à écrire un livre sur mes expériences de voyageuse en fauteuil roulant ou à faire traduire mon blog dans une autre langue par un traducteur (mais à quoi m’ont servi tous ces cours d’espagnol au collège/lycée ?).

Voilà vous savez tout de ma réflexion, de mes questionnements et du fonctionnement de Tipeee. Pour résumer, si vous souhaitez contribuer et me soutenir activement, vous pouvez laisser un tip, quelque soit le montant. Même 1€ peut faire la différence si tout le monde s’y met ! Si chacun d’entre-vous tipe 50 centimes par article je pourrai même vivre de mon activité de blogueuse et vous inonder de récits, de belles photos et d’informations utiles sur l’accessibilité ! Et si vous ne souhaitez pas tiper vous pouvez continuer à m’envoyer des messages d’encouragement et à interagir sur les réseaux sociaux : rien de tel pour me regonfler le moral à bloc !

A Singapour, en août 2017.

A Singapour, en août 2017.

N’hésitez pas à me donner vos avis en commentaire, à me poser vos questions,  à partager ma page tipeee, et à en parlez autour de vous, sur les réseaux sociaux et dans la vraie vie !

A tout bientôt pour de nouvelles aventures à roulettes !

 

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET
1 Commentaire
  1. Répondre

    Daphnée - 1parenthèse2vies

    22 mai 2018

    Article important en effet ! C’est intéressant de lire la réflexion que chacun a pour faire au mieux et évoluer en tant que blogueur. J’espère que ça fonctionnera pour toi, J’espère pouvoir te lire encore et encore 😉

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.