Accessibilité Destinations Ile du Sud Nouvelle-Zélande

Franz Josef Glacier et Fox Glacier : deux jours, deux glaciers

Par on 12 décembre 2016

Pendant que beaucoup d’entre-vous se réjouissent à l’idée de manger une raclette ou une tartiflette au coin du feu en attendant la venue du vieux bonhomme rouge, ici nous sommes plutôt entrain de revêtir nos chapeaux et lunettes de soleil avant d’aller manger un barbecue ! Alors pour retrouver l’esprit enneigé de Noël quoi de mieux que de partir à la découverte des glaciers avec mes deux compères de road trip !

Ces deux semaines de road trip m’ont offert beaucoup d’émerveillement, de découvertes et aussi de beaux challenges ! Partir sur les sentiers des glaciers en était un ! Sans Dimitri et Franck cela aurait été impossible alors merci beaucoup à ces deux gentlemen pour leur aide et leur patience. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu vivre ces moments à leurs côtés. Et maintenant je vais pouvoir les partager avec vous !

Franz Josef Glacier

Les points de départ des randonnées de Franz Josef Glacier se situent sur un parking à 5km du village Franz Josef. Il existe douze marches possibles de niveaux et de durées différents. Vous trouverez toutes les informations relatives à chacune d’elles sur le site du Doc. Après avoir potassé le site du doc nous avons décidé de faire la marche la plus populaire : la « Franz Josef Glacier / Ka Roimata o Hine Hukatere Walk« .

Cette randonnée permet de parcourir 5,4 kilomètres aller-retour en environ une heure et demie. Les quinze premières minutes sont plutôt faciles à l’exception d’une importante descente. Nous évoluons sur un chemin traversant les bois avant de rejoindre le lit de la rivière qui s’écoule du glacier.

Le lit de la rivière au milieu des moraines.

Le lit de la rivière au milieu des moraines.

A partir du moment où l’on commence à longer la rivière, la randonnée devient plus compliquée car le sentier traverse les moraines. Il s’agit d’une zone composée de roches plus ou moins grandes ayant été transportées par le glacier puis étant restées à cet endroit lorsque celui s’est retiré par l’effet de la fonte des glaces. Franck a donc dû m’aider à traverser toute cette partie sur les roues arrières. En effet les petites roues à l’avant du fauteuil avant gênent la progression car elles butent contre les roches. J’ai même dû sortir du fauteuil roulant car le chemin traverse la rivière. Dimitri m’a donc aidée à traverser la rivière pendant que Franck portait le fauteuil.

Impraticable ? Qu'importe, on se lance quand même !

Impraticable ? Qu’importe, on se lance quand même !

Le paysage autour de nous est impressionnant. Les montagnes se dressent de chaque côté des moraines et dissimulent légèrement leurs sommets derrière un voile nuageux. Les roches au sol sont recouvertes d’une belle mousse aux nuances vertes et jaunes.

La vallée menant au glacier.

La vallée menant au glacier.

C’est dans ce cadre aux allures presque mystiques que la randonnée s’arrête pour moi. Pour atteindre le dernier point de vue il faut grimper sur une montée très raide avec un sol toujours très rocheux. Marcher jusque là nous a déjà bien fatigués, surtout Franck. Me pousser sur les roues arrières durant tout ce temps lui a demandé beaucoup d’efforts. Du coup les garçons finissent cette marche vers le glacier tous les deux. De mon côté je profite de ce temps pour admirer le glacier, les montagnes et les nombreuses cascades autour de moi. Je prends conscience de ce que nous accomplissons ensemble et de la chance que j’ai d’être là, en Nouvelle-Zélande, à quelques mètres d’un glacier.

Les cascades au début des moraines.

Les cascades au début des moraines.

Après avoir fait le chemin retour nous prenons une pause déjeuner bien méritée. Il a plu pendant toute notre excursion : nous sommes trempés et fatigués. Le temps ne s’améliore pas. Nous décidons donc de rentrer nous reposer et de ne pas se diriger vers la seconde balade que nous avions prévu de faire, la « Peter Pool Walk » , malgré qu’elle soit renseignée par le Doc comme étant accessible pour les personnes en fauteuil roulant.

Fox Glacier

Le lendemain c’est reparti pour de nouvelles aventures sur un autre glacier. Direction Fox Glacier. Nous commençons la journée tranquillement en rejoignant en voiture le point de vue de la « Glacier View Road ».

Le panorama est déjà très beau depuis ce point de vue.

Le panorama est déjà très beau depuis ce point de vue.

Les points de départ des randonnées de Fox Glacier se trouvent sur les parking situés aux extrémités de la « Glacier View Road » et de la « Fox Glacier Access Road ». Nous avons donc laissé la voiture sur le parking de la « Glacier View Road » pour faire la « River Walk »  qui rejoint l’autre parking. Cette balade de 900 mètres dans les bois est assez agréable. Si ce chemin offre une opportunité de plus de découvrir le bush néo-zélandais ce n’est cependant pas à la portée de tout le monde. En effet cette courte marche est assez difficile en fauteuil roulant car elle passe, à certains moments, dans les moraines.

Le début de la "River walk".

Le début de la « River walk ».

Cette balade se termine par un passage sur un pont suspendu qui est plus facilement accessible depuis l’autre extrémité. Je conseille donc aux personnes à mobilité réduite d’aller jusqu’au pont depuis l’entrée située sur « Fox Glacier Access Road » et de rebrousser chemin.

On ne dirait pas mais ça bouge un peu quand même !

On ne dirait pas mais ça bouge un peu quand même !

Une fois arrivés de l’autre côté de la « River Walk », Franck a été récupérer la voiture pour nous permettre de rejoindre le début de la « Fox Glacier Valley Walk« . Aujourd’hui il ne pleut pas et cette marche est plus courte que celle de la veille : seulement 2,6 kilomètres aller-retour. Nous sommes donc assez confiants. Finalement nous trouvons cette walk plus difficile. Le chemin comporte plusieurs montées et descentes et, là encore, nous devons traverser la rivière. Nous accusons peut-être également la fatigue de la veille.

Avec Dimitri au milieu des moraines de Fox Glacier.

Avec Dimitri au milieu des moraines de Fox Glacier.

Ces efforts sont bien récompensés. Les paysages nous entourant me semblent encore plus impressionnants que ceux de la veille. Nous sommes tous petits au milieu de ce décor. De la même façon qu’à Franz Josef Glacier je m’arrête avant la dernière partie de la randonnée, au pied d’une montée abrupte. Franck reste avec moi pendant que Dimitri va jusqu’au bout.

Magnifique !

Magnifique !

Les randonnées que nous avons faites sur ces deux glaciers sont donc assez difficiles et particulièrement physiques pour l’accompagnateur qui doit pousser le fauteuil roulant sur les roues arrières. C’est la raison pour laquelle je vous conseillerai de ne faire une balade que sur l’un des deux glaciers. Soyez rassurés : même sans aller au plus près des glaciers les points de vues accessibles en voiture au pied des sentiers offrent déjà de remarquables panoramas.

Me concernant, malgré les difficultés rencontrées, ces deux jours m’ont procuré beaucoup de bonheur. Avec du recul je me rends compte que ce qui m’a apporté le plus de satisfaction n’est pas de m’être approchée le plus possible de ces géants de glace. Ce qui m’a réellement rendue heureuse c’est d’avoir partagé ces moments de découvertes avec Dimitri et Franck, d’avoir pu se découvrir encore un peu plus au travers de cette petite aventure.

 

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET
1 Commentaire
  1. Répondre

    priscille vigneron

    19 juin 2017

    Ha haaaaa mais tu sais faire un peu miracle toi aussi ? au top de chez top ton aventure j’adhère et je valideuuuuu

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.