Accessibilité Malaisie

Handicap et snorkeling à Tioman en Malaisie

Par on 27 mars 2018

Le 28 juillet 2017 nous arrivons sur l’île de Tioman, dernière étape de notre voyage en Malaisie. Cette île située sur la côte est du pays est réputée pour le monde sous-marin haut en couleur qu’elle dissimule autour de sa côte. Mais autant vous prévenir tout de suite aller faire du snorkeling à Tioman, et plus généralement sur les îles asiatiques, est compliqué voire impossible pour une personne à mobilité réduite. En effet rien n’est adapté alors avoir une certaine mobilité est indispensable. Pour que vous puissiez comprendre ce que cela implique de voyager avec un handicap moteur dans ces îles, je commence cet article par la partie accessibilité mais promis les belles images de palmiers et de plages de sable jaune arrivent juste après ! Et cerise sur la gâteau : vous pourrez découvrir les coraux et leurs nombreux habitants dans une vidéo !

En guise d'amuse-bouche en attendant la vidéo ;)

En guise d’amuse-bouche en attendant la vidéo 😉

Accessibilité à Tioman

  • Les traversées en bateau pour rejoindre l’île : Dans le terminal tout se passe bien puis une fois sur le quai tout se complique : il y a plusieurs marches pour arriver au niveau du bateau et celui-ci est séparé de la jetée par un espace au dessus de la mer. Ensuite il faut encore passer le rebord assez haut de la porte. En bref, il est impossible d’embarquer sur son fauteuil roulant. Dans le bateau il est difficile de circuler dans l’allée principale, même à pied, car il y a des bagages partout. A notre arrivée à Tioman (à Tekek plus précisément) la configuration d’embarquement est exactement la même qu’au départ : escaliers et espace entre le quai et le bateau. Une fois sortis du bateau c’est accessible jusqu’à la rue où les navettes des hôtels viennent chercher leurs clients. Petite précision : à un moment donné le chemin allant de la jetée à l’extérieur du terminal se divise en deux. Je vous conseille d’emprunter celui de droite car le chemin allant tout droit est en pente.
Embarquement et débarquement toujours en deux étapes : Franck sort le fauteuil puis il revient me chercher.

Embarquement et débarquement toujours en deux étapes : Franck sort le fauteuil puis il revient me chercher.

  • Les navettes pour rejoindre les hôtels : Celle de notre hôtel, comme les autres d’après ce que nous avons pu observer, était un pick-up non adapté. Monter à bord n’est donc pas facile du fait de la hauteur du véhicule. Nous étions les seuls passagers dans notre pick-up et étions donc assis à l’intérieur mais dans d’autres pick-ups les clients sont assis dans la partie ouverte à l’arrière.
  • Les hôtels : Lors de notre séjour, nous n’avons trouvé aucun hébergement accessible sur l’île. J’ai récemment contacté le Berjaya Tioman Resort et le Minang Cove Resort, car ils sont censés être accessibles d’après hotels.com, mais j’attends toujours de recevoir des informations et photos de leur part.
  • Les déplacements sur l’île : Une fois sur l’île il m’était impossible de me déplacer en fauteuil roulant. Dès la sortie du pick-up il y a du sable. Nous étions dans un coin isolé de l’île où l’accès aux restaurants se fait par la plage. Tout est le long de la plage. On peut  parfois arriver par l’arrière des établissements en prenant la route mais à un moment ou un autre il est impossible d’éviter le sable.
  • Snorkeling : A Tioman pour faire du snorkeling il ne suffit pas d’aller au bord de la plage. Il faut partir en boat-trip c’est à dire partir pour une demie-journée ou une journée sur un petit bateau qui dépose à 4/5 endroits différents. A chaque fois il faut se mettre à l’eau depuis le bateau et remonter dans celui-ci avec l’échelle. Bien entendu cela prive de nombreuses personnes handicapées de la pratique de cette activité mais malheureusement je n’ai pas vu d’alternatives à Tioman. Personnellement je n’ai pas de difficulté à « me laisser tomber à l’eau » mais pour remonter dans le bateau c’est une autre histoire. Franck m’aide à placer mes pieds sur l’échelle en étant sous l’eau pendant qu’une autre personne à bord me tire à lui. C’est compliqué et la manoeuvre occasionne quelques bleus mais, comme vous allez le voir, si vous en avez les capacités la récompense est à la hauteur de l’effort !
Me voilà en mode camouflage !

Me voilà en mode camouflage !

 

Tioman, les merveilles de l’océan et le calme d’une plage paradisiaque

Après ma première expérience de snorkeling aux îles Cook, j’avais vraiment hâte de remettre la tête sous l’eau, de découvrir d’autres coraux et de nager au milieu de dizaines de poissons de toutes les couleurs. Aller en Malaisie sans passer quelques jours sur l’île de Tioman était donc impensable. Une fois sur place je n’ai même pas eu besoin de mettre la tête sous l’eau pour être conquise. Dès que nous sommes arrivés à notre petit bungalow en bois j’avais le sourire jusqu’aux oreilles ! Je n’avais qu’à descendre de la terrasse pour être les pieds dans le sable et à faire quelques mètres pour aller nager. En plus la plage est super belle et très calme comme elle est située dans un coin reculé de l’île. Rien de mieux pour se dorer au soleil et se reposer après plusieurs heures de snorkeling !

Une plage pour nous tous seuls !

Une plage pour nous tous seuls !

Côté snorkeling on s’est bien éclatés ! On a beaucoup été remués sur le bateau et dans l’eau car il y avait pas mal de vagues mais en dessous de l’eau : wahou ! A certains endroits nous étions entourés par énormément de poissons. Il y en avait de toutes les couleurs et de toutes les tailles. On a même vu un Napoléon. Ce poisson était vraiment énorme. Il devait mesurer environ 1m50 ! Et puis nous avons aussi eu la chance de voir quelques poissons-clowns même si, malheureusement, ceux-ci sont de moins en moins nombreux depuis le succès du dessin-animé Némo…  Allez, je vous laisse découvrir tout ça en vidéo !

Et oui je vous avais laissé une petite surprise dans la vidéo ! Nous avons vu des tortues ! Un superbe moment pour finir notre séjour à Tioman. Après 5 jours sur l’île nous partons avec un pincement au cœur et de merveilleux souvenirs malgré l’inaccessibilité des lieux. Comme on était bien ici  ! Cet endroit est si paisible ! Mais toutes les bonnes choses ont une fin : il était déjà temps de rejoindre le ferry puis la péninsule malaise pour se rendre vers la prochaine étape de notre aventure asiatique : Singapour !

TAGS
PLUS D'ARTICLES SUR LE SUJET

Laisser un commentaire.

Abonnez-vous !

Pour ne rater aucune de mes aventures, abonnez-vous et recevez une notification pour chaque nouvel article.